Caraval, de Stephanie Garbel (Caraval #1)

by - 16:14


Éditions Bayard 
Paru en 2017 
Format Ebook

Synopsis : Depuis qu’elle a dix ans, Scarlett envoie des lettres au maître de Caraval, Légende, pour qu’il vienne donner son extraordinaire spectacle sur son île. Alors qu’elle a dix-sept ans et qu’elle est sur le point de se marier avec un inconnu, le maître de Caraval lui répond enfin. Il l’invite, elle et sa sœur Donatella à venir sur l’île des Songes pour voir le spectacle... Mais leur père, un homme tyrannique, refuse qu’elles s’y rendent. Aidées par Julian, un marin, les deux sœurs s’échappent. Mais quand le bateau accoste sur l’île des Songes, Donatella a disparu, enlevée par Légende. Scarlett découvre que cette année le spectacle prend la forme d’un jeu dont le but est de retrouver sa sœur. Le gagnant verra son souhait le plus cher exaucé. Prête à tout pour sauver sa sœur, Scarlett accepte de participer, aidée par Julian. La jeune fille découvre alors un monde troublant, empreint de magie. Scarlett a beau savoir que tout ce qui se passe à Caraval n’est qu’un jeu, elle se retrouve bientôt empêtrée dans un univers à cheval entre rêve et réalité. 
Finalement, dans ce monde, Scarlett n’est sûre que d’une chose : si elle ne retrouve pas sa sœur avant que les cinq nuits du jeu soient écoulées, celle-ci disparaîtra pour toujours... ? !

  
Caraval que j’ai vu et aperçu à de nombreuses reprises sur les réseaux sociaux et sur les blogs. Au fil des mois, j’ai été intrigué et je me suis jetée dessus ! Parlons d’abord de la couverture : cette dernière est plutôt belle, même si je pense qu’elle ne reflète pas la beauté de ce livre. Cependant, on y découvre déjà de nombreux indices sur le monde de Caraval

Le roman commence par nous présenter les trois héros  de ce premier tome : Donatella, alias Tella ; Scarlett, alias Scar, et le beau Julian, qui se porte volontaire pour conduire les deux demoiselles jusqu’à l’île de Caraval, et aider Scarlett à retrouver sa petite soeur Donatella. 

J’ai accroché dès le début avec le personnage de Scarlett : elle est prudente, mais mûre et inventive et n’hésites pas à se remettre en question et à remettre le monde de Caraval en question. Au final, c’est elle qui guide et qui rythme le récit et j’ai adoré son courage : Scarlett est prête à tout pour atteindre son but même si les épreuves que le maître de Caraval lui impose sont loin d’être évidentes pour elle. On la voit se débattre avec son passé, avec ses aspirations, avec ses doutes et avec la vérité. Scarlett est tellement sympathique que j’ai tout de suite adhéré à Caraval et à son univers fantasque à travers ses yeux. 

Cependant, je n’ai pas été attirée par le personnage de Donatella, que j’ai trouvé ennuyeux et bien trop égoïste : durant tout le roman, Donatella ne pense qu’à elle, et chacune de ses interventions n’apparaît que pour qu’elle se revalorise ou qu’elle déçoive Scarlett, qui fait tout pour la sauver. Des deux soeurs, c’est incontestablement Scarlett que j’ai préféré, ne serait-ce que parce qu’elle se remet en question et n’hésites pas à faire vaciller la vérité alors que Donatella se conforte sans cesse dans les vérites qu’elle croit connaître. 

Cela étant, le personnage de Julian m’a plu, mais je n’ai pas accroché davantage : il est certes charmant, mais le personnage de Scarlett était beaucoup plus attrayant à mes yeux. 

« Le jeu changeait chaque année, mais on racontait que certains éléments restaient les mêmes. Par exemple, il y avait toujours une sorte de chasse au trésor au cours de laquelle on recherchait un objet qu’on disait magique. » 

Quant à l’univers de Caraval  je l’ai adoré !!! Des rues sombres, des inconnues étranges, des mystères qui planent à chaque coin de rues, le mystère est présent à chaque ligne et l’univers à la fois mystique et fantastique est tout simplement merveilleux ! J’ai été ébahie et époustouflée par ces rues cachées, ces boutiques cachant des merveilles ô combien dangereuses et ces indices cachés ! 

« Non, Julian ne rêvait pas de magie, ni de phénomènes fantastiques. 
— Explique-moi ce qui t’amène vraiment ici. 
— Il vaut mieux que tu ne le saches pas, répondit Julian d’un air grave. Ça gâcherait ton plaisir. » 

Car justement, l’intrigue de Caraval tourne autour de ces questions de mystères, d’énigmes dont il faut trouver la résolution au plus vite, sous peine de perdre et de se perdre. L’intrigue est menée d’une main de maître et, malgré quelques lenteurs, on est facilement emporté par le monde de Caraval  que ce soit dans les tréfonds des sous-terrains ou dans la tour dangereuse de Légende, le grand maître de Caraval
Si l’intrigue prend le lecteur aux tripes, la fin est quelque peu « plate » : l’énigme résolue, on découvre un nouveau mystère, mais je ne suis pas sûre de vouloir savoir ce qui suit ce premier tome, peut-être parce que je n’ai pas envie de retrouver Donatella ou parce que pour moi, le monde de Caraval a déjà dévoilé beaucoup de secrets. 

— POUR RÉSUMER — 

Un premier tome qui vaut le détour : une héroïne attachante, courageuse et maligne ; un univers fantastique et merveilleux et une intrigue à fois trépidante et addictive. Caraval est un des meilleurs livres que j’ai lu en 2017 jusqu’ici !  



You May Also Like

1 commentaires

  1. J'ai aimé mais sans plus... Je n'ai pas accroché avec l'héroïne et l'univers de Caraval ne m'a pas aussi plu que je l'espérais. Il faut dire que vu les critiques élogieuses, je m'étais sûrement fait une trop haute opinion. On verra avec la suite :)

    RépondreSupprimer