Metamorphosis, de Vivianne Perret

by - 16:25


Paru le 5 Octobre 2017
Éditions du Masque
Collection 10/18 Grands détectives 
261 Pages


Synopsis : San Francisco, juillet 1899. Le jeune magicien Harry Houdini, en tournée en Californie avec sa charmante épouse Bess, fait alors sensation avec son tour Metamorphosis (ou la malle des Indes) et son tout nouveau numéro d'escapologie, où il se débarrasse de dizaines de menottes et de chaînes en quelques minutes.
Après l'un de ses spectacles, Houdini est invité à se rendre à Chinatown chez un riche négociant en soie. Ong Lin Foon, qui n'a aucune confiance en la police, lui demande de retrouver sa nièce, kidnappée à son arrivée à San Francisco. Le marchand craint qu'elle n'ait été enlevée pour aller grossir les bordels de Chinatown. Poussé par Bess qui juge le sort de ces victimes révoltant, Houdini accepte de mener l'enquête. Ce que Bess ignore, c'est que le magicien va également mener en parallèle une mission secrète pour le gouvernement américain...

Entre mafia chinoise, corruption et tours de magie, un portrait passionnant de Houdini dans une Amérique du XXème siècle en profonde mutation.
L'incroyable destin du plus grand magicien du monde offre une fiction jamais bien loin de la réalité. Meitamorphosis est le premier tome d'une série historique qui verra Houdini mener l'enquête dans le monde entier.

Qu’en ai-je pensé ? 

Merci à Babelio et à la Masse critique pour cette lecture ! 
Le nom de « Houdini » vous dit forcément quelque chose : vous avez du en entendre parler à la télévision, dans la rue, sur internet, …
En effet, Houdini, le héros de cette saga de Vivienne Perret est un grand magicien qui a oeuvré dans le monde entier et est très célèbre pour ses tours de magie absolument stupéfiant. Ayant vécu dans les années 1890 à San Francisco, Vivienne Perret nous propose à travers ce roman d’imaginer ce qu’aurait pu être l’une de ses aventures rocambolesques de l’époque. 

Dès le début du roman, j’ai apprécié la voix du narrateur : ni féminin, ni masculin, cette voix neutre donne un ton absolument passionnant aux personnages. Ainsi, je me suis attachée aussi bien aux personnages féminins qu’aux personnages masculins et c’est ce qui fait la spécificité de ce roman puisque les deux genres sont indissociables. 


Dans la San Francisco des années 1890 règle un commerce peu recommandable ; celui des femmes chinoises, vendues à la prostitution dès leur arrivée sur le territoire américain. Or, l’une de ses femmes enlevée, n’est ni plus ni moins que la nièce d’un riche commerçant chinois, qui est déterminé à sortir sa nièce de ce commerce infâme et qui demande pour cela l’aide d’Harry Houdini. 

Je dois avouer que les liens entre magie, commerce et prostitution sont vraiment très intrigants dans ce roman : aucun fait n’est indépendant, ni n’a lieu pour le plaisir de l’auteur. Tout est logique, encastré et chronométré et j’ai adoré le réalisme de l’histoire. On se rend vite compte que Harry Houdini va devoir en découdre avec de nombreuses personnages avant de pouvoir retrouver la nièce du commerçant. Ici, rien n’est laissé au hasard : que ce soit les caractéristiques physiques des personnages aux armes du crime, tout est détaillé de façon à ce que chaque élément devienne un indice. 

Peu à peu, Harry Houdini met ses tours de magie en place au service de son enquête, mais je dois avouer que j’ai été un peu déçue que ces derniers ne soient pas plus détaillés. J’ai trouvé qu’il s’agissait davantage d’un roman policier que d’un roman portant sur la magie et sur l’art des magiciens. A cela s’ajoute une multitude de thèmes : espionnage, prostitution, commerce, politique, … Tout cela était un peu trop et j’avoue avoir été un peu perdue vers la fin du roman entre les noms des personnages, leurs motivations et leurs liens avec tel ou tel domaine. 

Néanmoins, j’ai adoré les personnages, que j’ai trouvé drôles, sensibles et les moeurs chinois sont très bien représentés : on ressent la dévotion des uns, le respect des autres ; mais également l’équilibre des pouvoirs en faction. 

Finalement, je dirais que Metamorphosis est un bon roman, mais qui possède trop d’intrigues secondaires et j’ai été perdue dans cette multiplicité. Pour autant, la voix de l’auteur est claire et entraîne parfaitement le lecteur dans l’univers de Harry Houdini. 

C’est donc une lecture en demi-teinte, que j’ai adoré mais qui possède des points négatifs en dépit de ses atouts. Cela étant, je suis tentée par la suite des aventures de Harry Houdini ^^ 

Et vous ? Connaissez-vous ce magicien ? 
Tenté(e) par ce livre ? 

A bientôt, 
Julie.

You May Also Like

0 commentaires