Quelqu'un pour qui trembler, de Gilles Legardinier

by - 07:00




Sorti le 1 Octobre 2015
Chez 12/21
Format ebook


Synopsis : Pour soigner ceux que l'on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu'il apprend que la femme qu'il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. 
Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n'importe quel inconnu. Est-il possible d'être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l'aide de ceux que le destin placera sur sa route. 
Voici la réjouissante histoire de ce que nous sommes capables de réussir ou de rater au nom de la seule chose qui compte dans nos vies.

Qu’en ai-je pensé ? 

  J’ai découvert la plume de Gilles Legardinier il y a quelques mois et j’ai beaucoup aimé certains de ses romans, dont Ça peut pas rater, que j’ai trouvé hilarant bien que décalé. 
Du coup, je me suis plongée assez rapidement dans Quelqu’un pour qui trembler, qui, d’après son résumé, présentait une histoire assez douce, ce qui me semblait idéal à l’approche de Noël et des fêtes de fin d’année. 


Quelqu’un pour qui trembler raconte les péripéties de Thomas, médecin en Inde, qui découvre subitement qu’il a une fille en France et qui décide de rentrer pour la connaître et pour prendre une petite place dans sa vie, mais cela n’est pas aussi facile que ça en a l’air. 
Thomas est donc habitué à prendre en charge des situations périlleuses, difficiles et délicates et on retrouve cela dans tout le roman. 
Dès le début, j’ai retrouvé ce ton paternaliste et un peu trop « grand sage » que j’avais déjà trouvé dans Complètement cramé et qui m’avait honnêtement tapé sur les nerfs : je veux bien que le personnage soit un homme d’âge mature mais de là à ce qu’il soit « parfait » et qu’il ait toujours le mot juste … 

Pourtant Thomas est un personnage animé de bonnes intentions : il est travailleur, humain, … Mais il a également un sens critique qui m’a un peu perturbée et son paternalisme a fini de m’achever

Quant aux autres personnages, je les aies appréciés mais certains me semblaient quand même un peu trop décalés, à croire qu’ils avaient tous un soucis et bien qu’ils formaient une bande de joyeux lurons, j’ai trouvé qu’ils rappelaient un peu ceux de Complètement cramé et je n’ai pas été séduite par cette « redite ». 

L’intrigue, quant à elle, prend place assez rapidement et laisse apparaître de nombreux non-dits : il ne dit pas à son ancienne compagne qu’il est revenu, ne dit pas la vérité aux autres quant à son identité, … Et le reste de l’intrigue apparaît finalement au bout lors des dernières pages du roman. 

Vous l’aurez compris, bien que Quelqu’un pour qui trembler soit un roman sympathique et agréable à lire, je n’ai pas du tout été touchée par les personnages et bien qu’il y ait beaucoup de sagesse et de bons sentiments, j’ai été davantage agacée que séduite. La plume de Gilles Legardinier n’a pas su me séduire cette fois-ci. Dommage.  

Pour lire mes autres chroniques sur les livres de Gilles Legardinier, cliquez sur les images ci-dessous : 


    


Et vous ? L’avez-vous vu ? 
Tenté(e) par ce livre ? 


Julie.


You May Also Like

0 commentaires