Stupeur et tremblements, Amélie Nothomb

by - 07:00


Paru en 2009
Éditions Le livre de Poche
186 pages
5€60

Synopsis : Mais que diable Amélie-san allait-elle faire dans cette galère ? C'est la question qu'on se pose en découvrant l'invraisemblable traitement auquel la jeune narratrice, double à peine voilé de l'auteur, est confrontée lors d'un emploi de quelques mois au Japon. Embauchée par la compagnie Yumimoto, Amélie espère bien pouvoir faire ses preuves dans ce pays qui la fascine tant depuis qu'elle y a séjourné enfant. C'est sans compter sur la subtilité des règles tacites qui régissent la société japonaise, sans compter encore sur le mépris de Mle Mori, sa supérieure. Les humiliations et les vexations se succèdent et la soumission s'installe : Amélie pensait être traductrice, elle finira dame pipi de l'entreprise… !


Qu’en ai-je pensé ? 


     Je n'ai jamais lu aucun des livres d'Amélie Nothomb ! Pourquoi ? Parce que lorsque j'étais au lycée, je suis tombée sur quelques extraits de ses romans, mais aussi sur des extraits de Céline, et d'autres modernes et honnêtement, j'ai trouvé que c'était vraiment ... illisible, ennuyeux, déprimant, ... Bref, ce n'était pas de mon cru !

Mais bon, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis alors que je me suis dit que je pourrai tout aussi bien essayer ce premier livre de Nothomb et peut-être que j'y trouverai finalement ce petit quelque chose qui fait vibrer tous les lecteurs de cette auteur. 



    Le roman commence par présenter l'héroïne : Amélie-San, une Belge qui a décidé d'aller vivre aux Etats-Unis dans une entreprise qu'elle renomme et elle raconte alors ses péripéties d' "occidentale" face aux "nippons" réglés comme une horloge. 

     J'ai trouvé dès le début que la plume de Nothomb était totalement additive : elle a une façon de présenter et de raconter qui donne envie d'en savoir beaucoup plus, de découvrir son monde, bref ... de continuer à lire. Et j'ai continué à lire mais pas toujours pour la bonne raison. On découvre, petit à petit, les péripéties et les tribulations d'Amélie-San dans le pays du soleil levant et ses déconvenues face à des supérieurs qui attendent d'elle la perfection et le travail selon les Japonais. 

      Alors oui, je le sais et j'en ai souvent entendu parler : les Japonais sont des adeptes du travail et les employés japonais sont presque obsédés par ce dernier mais j'ai trouvé qu'il y avait tout de même beaucoup de stéréotypes : de la supérieure à la beauté parfaite, en passant par le chef trop gros, obèse, au président-dieu .... Trop de stéréotypes qui donnent définitivement l'impression d'évoluer dans un décor de dessin animé : il y a les gentils, les méchants et ils sont tous caricaturés ! C'est un des aspects de ma lecture qui m'a véritablement donner envie d'arrêter de lire. 

     Car le narrateur se contente de décrire uniquement la vie d'amélie-San au sein de l'entreprise, mais ne montre jamais sa vie privée : quel est alors le but de ce roman ? Faire une caricature de la société japonaise, se moquer, se faire passer pour une victime ... ? je n'ai pas saisi le but de ce roman, ni même ses aboutissants puisque la fin du récit est tout simplement décevante à souhait : soumission, honte, peur, ... Le personnage principal devient de plus en plus pathétique et finit par obéir presque stupidement. Bref, un grand ennui ! 

      Il y a également certains passages dont je n'ai absolument pas compris le côté scabreux : la scène du chef de service qui hurle sur son employée car elle a fait une faute se transforme en scène de viol exutoire ... de même qu'Amélie-San qui semble totalement obsédée par le physique de sa supérieure et semble amoureuse d'elle ... Beaucoup de choses invraisemblables et qui m'ont fait douter du personnage principal qui n'a pas l'air très nette finalement. En effet, elle est incapable d'accomplir des tâches simples, et je dois avouer que cela m'a beaucoup surprise : peu importe ce qu'on lui confie, elle échoue ... Peut-être est-ce parce que je suis une acharnée du travail et que j'aime que les choses soient bien faites, mais j'ai trouvé ce côté "empotée" vraiment ennuyeux et j'ai détesté le personnage principal !

      Alors oui, l'écriture d'Amélie Nothomb est addictive et on a envie de savoir la suite mais les personnages et les scènes sont vraiment étranges à la lecture et n'ont aucun sens. Des personnages ridicules et caricaturés, des scènes sans aucun sens, une fin plate et sans goût ... Bref, une déception et je me réjouis que ce livre soit court, car j'ai vraiment l'impression d'avoir perdu un peu de mon temps



Et vous ? Connaissez-vous cette auteur ? 
L'avez vous déjà lue ? 

You May Also Like

0 commentaires