La disparue de Noël, de Rachel Abbott

by - 17:50




Édition Belfond 
Paru en Novembre 2017
Format ebook 
Synopsis :Une route de campagne verglacée. Une voiture qui perd le contrôle : la conductrice est tuée sur le coup ; Natasha, sa fille de six ans assise à l’arrière, se volatilise sans explication.
 Quelques années plus tard, David fait de son mieux pour se reconstruire après le drame qui a emporté sa femme et sa fille. Il forme désormais un couple heureux avec la douce Emma et le petit Ollie, adorable bambin de dix-huit mois qui comble leur foyer. Mais un jour, une inconnue débarque dans leur cuisine. Natasha. Où était-elle toutes ces années ? Comment a-t-elle retrouvé le chemin de la maison ? Si David est fou de joie, Emma, elle, se sent vulnérable devant cette adolescente silencieuse.
.
Qu’en ai-je pensé ?  

Tout d’abord, merci à Netgalley et aux éditions Belfond pour cette lecture que j’ai ADORÉÉÉÉ !! 

Quand je suis tombée sur le résumé de ce roman, je me suis dit « Tiens, ça a l’air d’être une belle histoire, doublée d’un thriller palpitant … Pourquoi pas, ça me tente bien ! ». En effet, La disparue de Noël raconte le retour de « Tacha », une jeune fille, alors qu’elle a disparue depuis bientôt dix ans. Qu’est-il arrivé à Tasha pendant ces dix années ? C’est la question qui transparaît dans tout le roman, et j’ai adoré cette ambivalence entre le passé et le présent.

Rachel Abbott ne fait pas que raconter le retour de Tasha, mais raconte une histoire passée, une histoire qui se déroule au coeur du présent et un futur qui semble de plus en plus incertain. J’ai adoré les personnages et leur diversité : d’un côté, Tasha, plus froide et glaciale que jamais ; confrontée à son père, éberlué d’avoir retrouvé sa fille et de l’autre Emma, nouvelle épouse et maman depuis peu, qui se méfie de cette jeune fille tout juste arrivée. 


Si la tension du roman ne vous prends pas à la gorge dès les premières pages, soyez assurés que celle qui existe entre les personnages le fera : Rachel Abbott décrit avec un réalisme passionnant et presque effrayant les sentiments de chaque personnage, cherchant à percer leurs zones d’ombres mais également à comprendre chacun d’entre eux ; menant le lecteur sur les traces d’une enquête fascinante. 
Cette dernière apparaît petit à petit, au fil des pages : on se rend compte que Tasha cache beaucoup de choses, beaucoup de « non-dits ». C’est une enfant perdue, mais surtout une enfant en colère ; qui en veut au monde entier, mais ce n’est qu’à la fin du roman que l’on découvre pourquoi elle enrage à un tel point. 

Au cours de ma lecture, j’ai été malgré moi projetée aux côtés des personnages, et j’ai véritablement ressenti le malaise qu’inspire Natasha aux autres personnages, et notamment à Emma : elle est presque toxique tant elle inspire peu confiance. Tasha est vicieuse, incidieuse et on sent qu’elle prépare un « mauvais coup » comme on dit. Elle se faufile entre les personnages, sème le doute et laisse les autres personnages déconcertés, frustrés et effrayés. 
Mais ce que j’ai le plus aimé est le rythme du roman : trépidant, mais également plus lent lorsque la tension redescends et ponctué de surprises auxquelles je ne m’attendais pas. En parlant de surprise, la fin du roman m’a honnêtement laissée très triste : Rachel Abbott sait écrire de vraies histoires ! La disparue de Noël n’a pas une fin parfaite à offrir à chaque personnage, mais une fin remplie d’espoir et d’un soupçon d’amertume, à l’image de la petite Tasha. 



Et vous ? L’avez-vous vu ? 
Tenté(e) par ce livre ? 



Julie.

You May Also Like

2 commentaires

  1. Je ne l'avais pas vu passer, mais tu me d donnes carrément envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou :) Je te le conseille vraiment, il est top ;)
      Bonnes fêtes ;)

      Supprimer