A Good Girl, d'Amanda K. Morgan

by - 10:06


Éditions Lumen  
Paru en 2017
372 pages

Synopsis : Ses amis la pensent parfaite, et pourtant...

Ce qu'il faut savoir sur Riley Stone :
1. Riley Stone est la perfection incarnée (Demandez autour de vous.)
2. Elle a un faible pour son prof de français, Alex Belrose. (Qu'elle soupçonne ne pas être indifférent à son charme.)
3. La vie entière de Riley est déjà planifiée. (Ce n'est pas négociable.)
4. Elle a toujours su préserver ses petits secrets. (Toujours.)
5. Riley est persuadée que sa vie est sur la bonne voie. (Et rien ne pourra y changer quoi que ce soit.)
6. Elle n'a rien d'une adolescente ordinaire. (Et ne s'en cache d'ailleurs absolument pas.)
7. Les petits jeux, ce n'est pas vraiment son truc. (Mais s'il faut s'y prêter, elle gagne toujours.)
L'un de ces jeux est sur le point de commencer, elle le sent... Sauf que Riley a un plan. Et elle compte bien l'emporter. Car elle ne perd jamais.
.

Qu’en ai-je pensé ? 

  A Good Girl est paru il y a quelques mois déjà et j'avoue que rien qu'en lisant le résumé, j'avais hâte de découvrir ce livre et de le lire. Et j'ai eu la chance de l'avoir pour Noël. 

Dès le début de l'histoire, on rencontre Riley qui a l'air d'être la jeune fille parfaite : humble, sérieuse, gentille, travailleuse mais surtout ... prête à tout pour conserver son image de jeune fille parfaite, de « fille sage ». On découvre peu à peu sa vie et son quotidien : une famille sympathique, une côte de popularité hors norme, un physique de rêve, une douceur inégalée et surtout, de très bonnes notes. 
Riley est en tout point une "good girl", une fille à qui tout réussi et j'ai trouvé que c'était vraiment un personnage intéressant. Tout au long de ma lecture, j'ai eu l'impression que Riley cachait quelque chose, qu'elle était beaucoup plus que ce qu'elle laissait entrevoir mais sans qu'on puisse vraiment savoir ce qui se tramait pour autant. 

Au fil des chapitres, l'auteur dissémine ainsi des indices et met en perspective les différentes facettes de Riley : Riley étudiante, Riley fille modèle, Riley amoureuse, ... Autant de personnalités qui vont nous permettre de découvrir la vraie Riley et de comprendre peu à peu les pièces du Puzzle. 
Car Riley est très compliqué et c'est l'impression que j'ai eu dès le début : elle est si parfaite qu'elle ne semble pas supporter le moindre écart, la moindre déviation. 


L'auteur introduit par la suite le personnage d'Alex, qui va tout faire basculer. Alex est l'un des professeurs de Riley, son professeur de langue française et leur relation va petit à petit devenir compliqué puisque ce dernier est marié, mais est également lié à Riley puisqu'ils ont un passé en commun. 
Leur relation va progressivement devenir problématique puisque Riley va devoir concilier son apparence de "Good Girl" et sa vie privée, à savoir sa relation avec Alex. La description et la mise en scène de cette double vie est vraiment bien réalisée et j'ai adoré passer de l'un à l'autre et voire les défis et les dilemmes de Riley : être parfaite ou ne pas être parfaite, telle est la question ! Pour Riley, la répons est simple : elle est et restera parfaite, quoiqu’en pensent les autres et même si cela doit se jouer à leurs dépends.

On sent au fil des pages qu'un évènement tragique se trame et qu'il va être dévastateur ou au contraire, épanouissant pour Riley. Car c'est bien elle qui est au coeur de tous les évènements de ce roman et on se rend compte petit à petit que tous les personnages sont manipulés, entravés, déterminés par des secrets. Amanda K. Morgan a réussi à mettre en scène un roman d'exception où les protagonistes, mais également le lecteur, sont manipulés d'un main de maître par des personnages aussi surprenants qu'inattendus. 

A Good Girl est un roman qui se lit vraiment bien, et je l'ai dévoré en deux jours, mais j'ai trouvé que le début était un peu long. Cependant, cette longueur disparaît dès qu'on entre dans le coeur de l'intrigue et le rythme ne cesse de s'accélérer jusqu'à la fin. D'ailleurs, parlons de cette fin épique : je n'avais véritablement rien vu venir et j'ai été bernée du début à la fin. Bien que je trouvais certains liens entre les personnages malsains, j'ai toujours vu Riley sous un double filtre : celui de la fille gentille et celui de l'adolescente qui se cherche, sans jamais me douter de ce qui se tramait sous cette apparence douce et délicate. 
Le dernier chapitre et les révélations finales m'ont vraiment stupéfiée et j'ai adoré l'épilogue ! 

Ce roman est une petite pépite qui met du temps à se dévoiler mais l'héroïne est inoubliable et laisse vraiment une impression étrange : elle est à la fois l'ange et le démon et finit toujours par s'en sortir. J'aimerais vraiment qu'il y ait davantage de personnages similaires, cela mettrait un peu de piment ! 

Pour conclure, A Good Girl est un roman vraiment prenant mais qui peine à lancer l'intrigue principale. La trame narrative est topissime et la fin du roman est juste à tomber ! Si vous aimez les romans légers, prenants et avec des fins à couper le souffle, je ne peux que vous le conseiller. 




Et vous ? L’avez-vous lu ? 
Tenté(e) par ce livre ? 



You May Also Like

0 commentaires