Gone #1 de Michael Grant

by - 06:00

Éditions Pocket Jeunesse
Paru en avril 2012
SYNOPSIS : Qui n'a jamais rêvé d'un monde sans adultes ? Imaginez... Tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser... Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et à tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido. Passé la première période d'euphorie, les enfants doivent maintenant s'organiser pour survivre. Qui va s'occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence !


       Qu’en ai-je pensé ? 

     GONE fait parti des séries que je connais depuis des années et que j'ADORE ! Ce premier tome, tout comme le reste de la série, est donc une relecture pour moi mais il n'empêche que je suis - comme à chacune de mes relectures - retombée amoureuse de cet univers ! 

     GONE #1 nous présente Perdido Beach, une petite ville de Californie, qui du jour au lendemain, voit toutes les personnes de plus de 15 ans disparaître soudainement. Les adolescents restants sont dans un premier temps ravis : plus de devoirs, plus d'adultes, plus de règles, plus de couvre-feu ! C'est la fiesta ! A ceci près que de nombreux problèmes apparaissent alors et qu'un problème encore plus important apparaît : certains adolescents ont des pouvoirs ! Vont alors suivre des conflits de territoire, d'autorité et les personnages vont devoir se battre pour leur survie. 

     Dès le début du roman, plusieurs personnages principaux apparaissent et semblent guider le récit : Sam, Astrid, Caine, Diana, Orc, Quinn, Lana, ... Autant de personnages que j'ai adoré car chez Michael Grant, chacun des personnages est conçu comme une entité à part. On découvre les secrets des uns et des autres et chacun est un enfant blessé, fatigué, qui ne sait pas comment réagir face à cette nouvelle situation. J'ai adoré la vivacité du roman : les héros ne sont pas des super-héros, ce sont juste des enfants et eux-mêmes sont souvent dépassés par l'horreur des évènements ; tandis que d'autres profitent de cette chance unique pour révéler leur côté sombre, pour devenir eux-mêmes et enfin montrer leur vrai visage. 

     Les personnages sont émouvants, vivants, heureux et malheureux et découvrent à travers les expériences qu'ils vivent qu'ils sont capables du meilleur comme du pire. Le récit de Michael Grant est criant de vérité et j'ai adoré tous les personnages, sauf peut-être Drake. 

     L'histoire est très bien organisée et l'intrigue est passionnante : on découvre plusieurs points de vues, plusieurs sous-intrigue et la plus importante de toutes : où sont passés les adultes et qu'est-ce que ce dôme qui empêche les adolescents de fuir ce cauchemar ? Ils se découvrent tous et sont forcés de grandir à vitesse grand V. L'intrigue ne cesse de s'approfondir et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde : je pense que c'est sans doute la chose qui m'a le plus plu dans ce premier tome. Je ne me suis pas ennuyée et j'ai adoré chaque chapitre. Le pire est sans doute l'escalade des évènements, et le final, qui est à la fois sublime et déchirant : je pense vraiment que j'appréhende la suite de la série et la lecture du second tome tant l'histoire est à la fois passionnante et effrayante. Perdido Beach fait parti de ces univers qui nous hantent et nous inspirent à la fois. 

    Pour conclure, je dirais que ce premier tome de la série GONE n'est que le début d'une longue série : j'ai adoré ce premier tome, passionnant, vivant, criant de vérité, horrible également mais tellement intriguant qu'il me semble impossible de ne pas lire la suite ! 

Et petit bonus, voici un trailer du tome 1 : 




Et vous ? L'avez-vous déjà lu ? Qu'en avez-vous pensé ? 



You May Also Like

0 commentaires