Icônes, de Margaret Stohl

by - 06:00



Éditions Hachette
Publié en octobre 2013
408 Pages 
Synopsis : Tout a changé depuis le jour du Jour. Le jour où les fenêtres ont explosé. Le jour où l’électricité a été coupée. Le jour où la famille de Doloria a été frappée par la mort. Le jour où la Terre a perdu une guerre dont elle ignorait qu’elle était en cours. Depuis, Dol vit une existence simple à la campagne, à l’abri des Icônes et de leur terrifiant pouvoir. Mais elle ne pourra pas se cacher éternellement de la vérité. Elle est différente. Elle a survécu. Pourquoi ? Dol et son ami de toujours, Ro, sont arrêtés et emmenés à l’Ambassade, au large de la cité tentaculaire autrefois appelée Cité des Anges. Alors que Ro et sa compagne de détention, Tima, se débattent contre leurs ravisseurs, Dol se retrouve irrésistiblement attirée par Lucas, le fils de l’Ambassadrice. Les quatre jeunes gens ignorent encore le lien qui les unit réellement. Car leur rencontre n’a rien d’une coïncidence. C’est une conspiration. Sous le règne des Icônes, Dol, Ro, Tima et Lucas découvriront que leurs émotions incontrôlables, qu’ils ont toujours considérées comme leur plus grande faiblesse, pourraient bien constituer leur plus grande force.

      Icônes est un livre que j'ai acheté il y a maintenant plusieurs années : j'avais été tentée par les sagas précédentes de l'auteur, que j'avais aimé et je me suis dit : pourquoi pas Icônes ? Après tout, le résumé était alléchant et je me suis dit que ça ne pouvait que fonctionner. 

       Qu’en ai-je pensé ? 

     Dès le début du roman, on rencontre Doloria, l'héroïne, dans un cadre particulier : face à l'invasion  d'une espèce extraterrestres et de l'extermination de plusieurs milliards d'humains, un petit groupe de survivants réfractaires au mouvement se cache dans les montagnes. Parmi ces personnes, Doloria, jeune adolescente, et son ami Ro, cachés depuis la mort subite de leurs familles du reste du monde. 

     Le début du roman commence très rapidement avec le kidnapping des deux adolescents, emmenés de force dans une base militaire appartenant aux extraterrestres. Doloria et Ro découvrent alors très vite que derrière leur kidnapping se cache un secret de grande ampleur et qu'il ne tient qu'à eux de faire étalage - ou non - de leurs pouvoirs et de s'allier avec d'autres adolescents qui leurs ressemblent étrangement. 




     Je dois dire que j'ai été assez déçue de ce premier tome : les personnages sont vraiment sympathiques et attachants. Ro est un "bad boy" en puissance, Tima correspond au genre d'héroïne que j'adore et Doloria est vraiment touchante mais il manquait trop d'éléments pour que je sois conquise par ce début de saga. Dès le début du roman, j'ai eu l'impression qu'il manquait des éléments qui faisaient que je ne comprenais pas tout ce qui se disait et que je n'avais pas toutes les clés en main pour comprendre tout ce qui se passait et tous les enjeux. Peut-être n'est-ce dû qu'à la traduction ou à l'utilisation de certaines expressions mais j'ai vraiment eu l'impression d'avoir des oeillères et de ne pas pouvoir tout comprendre. 

      Les actions s'enchaînent assez bien et j'ai trouvé que l'intrigue était vraiment chouette mais même lors des cliffhangers, je n'ai pas pu tout comprendre car il manquait des éléments et même en relisant certaines scènes, je n'arrivais pas à tout comprendre. La narration était un peu confuse et je n'ai pas été emportée dans le roman. Je voyais sans voir et ma lecture en a été considérablement compliquée. 

     J'aimerais dire que j'ai adoré ce premier tome, mais ma lecture a été si confuse et j'ai été si perdue pendant ces 400 pages que je n'ai pas pu apprécié tout le potentiel de ce nouvel univers et je ne pense pas que je lirais la suite. 
Dommage car ce roman s'annonçait rempli de qualités diverses et variées mais le manque de détails et d'explications m'a laissée sur la touche. 


Et vous ? L'avez-vous déjà lu ? Qu'en avez-vous pensé ? 



You May Also Like

0 commentaires