Moi, Tonya (Film réalisé par Craig Gillespie en 2018)

by - 06:00

Sorti le 21 février 2018
Réalisé par Craig Gillespie 
Durée : 2h 00 minutes
Avec : Margot Robbie, Allison Janney, Sebastian Stan, …  
Synopsis : En 1994, le milieu sportif est bouleversé en apprenant que Nancy Kerrigan, jeune patineuse artistique promise à un brillant avenir, est sauvagement attaquée. Plus choquant encore, la championne Tonya Harding et ses proches sont soupçonnés d’avoir planifié et mis à exécution l’agression … 



Qu’en ai-je pensé ? 

Sorti le 21 février 2018
Réalisé par Craig Gillespie 
Durée : 2h 00 minutes
Avec : Margot Robbie, Allison Janney, Sebastian Stan, …  
Synopsis : En 1994, le milieu sportif est bouleversé en apprenant que Nancy Kerrigan, jeune patineuse artistique promise à un brillant avenir, est sauvagement attaquée. Plus choquant encore, la championne Tonya Harding et ses proches sont soupçonnés d’avoir planifié et mis à exécution l’agression … 



Moi, Tonya est un film qui ne m’attirait pas à la base mais je me suis récemment intéressée au patinage artistique alors je me suis dit que ça pouvait être intéressant de voir ce film, d’autant plus que j’étais curieuse de voir ce que donneraient les jeux d’acteurs de Margot Robbie et de Sebastian Stan combinés. 

Le film se présente sous forme de documentaire-fiction, qui relate la vie de Tonya Harding mais aussi, et surtout, l’épisode plus que troublant de l’attaque de Nancy Kerrigan. Dès le début, j’ai été entraînée par le jeu d’actrice de Margot Robbie, que j’ai trouvé parfaite dans ce rôle : elle a l’air nonchalant mais résigné de la championne de patinage artistique qui sait que son destin est scellé, quoiqu’il en soit. 



  Dès le début, j’ai eu une bonne impression quant à ce film, qui est presque une biographie. On y trouve un mélange détonnant et pétillant de biographie, de rêves, de désespoir mais aussi de courage. Au début du film, on découvre Tonya Harding enfant, coincée entre un père aimant et une mère presque tyrannique. Très vite, le talent de Tonya Harding apparaît et elle parcourt la glace avec aisance et douceur. C’est sans doute une des choses que j’ai le plus aimé dans ce film : bien qu’ayant une vie très difficile, Tonya parvient à s’échapper dès lors qu’elle est sur la glace et elle parvient à nous démontrer toute l’étendue de son talent. Margot Robbie représente avec beaucoup de grâce et d’élégance le talent de la vraie Tonya Harding. 

À cette enfance tumultueuse se succède une adolescence puis une vie d’adulte tumultueuse : on découvre la vie de Tonya, coincée entre un mariage plus que difficile et une origine sociale qui l’empêche d’évoluer et qui la condamne à devenir la « bête noire » des jurys de patinage. Malgré tout, Tonya reste courageuse et ne lâche jamais rien. Elle parvient aux championnats mondiaux et fait de son mieux mais l’agression de Nancy Kerrigan a déjà tout scellé. 
J’ai trouvé l’attitude des personnages totalement désopilante : ils sont sarcastiques, sans aucune peur, ne doutent de rien et ne mesurent pas les conséquences de leurs actes et demeurent tous persuadés d’avoir agis pour le mieux. Le pire étant le duo formé par Sebastian Stan et son acolyte, qui m’ont fait mourir de rire du début à la fin par leur décalage et leur absence de sérieux
Plus qu’une biographie, Moi, Tonya est un film documentaire qui dénonce les préjugés des gens envers la « middle-class » américaine et l’influence des médias, car bien qu’ayant réussi un triple axel (et étant la première américaine à réussir cet exploit), on retient davantage le nom de Tonya pour son implication dans l’affaire Kerrigan que pour ses exploits sur la glace. 

Pour conclure, Moi, Tonya est un film désopilant, drôle mais également criant de vérité sur l’injustice qu’à subit Tonya Harding. Je conseille fortement ce film qui m’a fait passer un très bon moment et que j’ai beaucoup aimé. 

Et vous ? Avez-vous ce film ? Est-ce qu'il vous tente ? 

You May Also Like

0 commentaires