Love addict, de Frank Bellocq

by - 06:00


A l'affiche depuis le 18 avril 2018 
Durée : 1h et 33 minutes 
Synopsis : Gabriel est un love addict, un amoureux compulsif des femmes. Un sourire, un regard, un parfum… Il craque. Mais à force de dérapages de plus en plus acrobatiques entre sa vie sociale et sa vie professionnelle, Gabriel est totalement grillé. Bien décidé à changer (ou du moins à essayer), il recourt aux services d’une agence de  « Minder », sorte de coach personnel 2.0. C’est Marie-Zoé, aux méthodes plutôt atypiques, qui va prendre en main le cas de Gabriel pour une thérapie de choc ……


   

  J'ai été voir Love addict lors d'une avant-première il y a quelques semaines et j'étais enthousiaste à l'idée de voir ce film, porté par Kev Adams mais aussi par un de ses anciens comparses d'aventure, Frank Bellocq, qui jouait avec lui dans la série Soda. Seul petit détail : nous avons attendu presque deux heures avant que le film ne commence, le seul point positif a été que la salle entière a eu le temps d'aller chercher des pop-corn, papoter, ... 

      Le film a enfin commencé et nous avons découvert le personnage de Gabriel, dragueur invétéré, incapable de résister aux femmes jusqu'au jour où ... cela lui vaut d'être viré ! Gabriel est alors forcé malgré lui d'engager une "Minder" qui va l'aider à apprendre à résister aux femmes. 

      Kev Adams porte très bien ce film : il a parfaitement réussi à se prendre au jeu et à devenir aussi charmant que son personnage, bien que ce dernier colle à quelques stéréotypes qui font du personnage un bout-en-train assez étrange à suivre. 


      J'ai apprécié que Gabriel ne soit pas le seul personnage à porter le film et à le faire vivre : on découvre une multitude de personnages, tous plus loufoques les uns que les autres et j'ai trouvé que cela donnait du dynamisme et de la vie à cette comédie à la fois rocambolesque et pittoresque. 

     On découvre également Marie-Zoé, "Minder" de Gabriel, incarnée par Mélanie Bernier, que j'ai trouvé touchante, drôle et terriblement humaine. Elle parvient à incarner ce personnage féminin avec beaucoup de brio, et le duo qu'elle forme avec Kev Adams a réussi à me faire tomber dans l'univers de Love Addict. 

      La dynamique de ce duo porte le film de façon surprenante et le scénario de Frank Bellocq, bien que farfelu par moment, a fait rire la salle aux éclats. Le film est touchant, drôle et il y a de nombreuses scènes de comique. Le film est vraiment bien construit et on ne s'ennuie pas une seule seconde. Pourtant, j'ai été quelque peu déçue par la façon dont le "petit problème" de Gabriel a été résolu. La fin ne m'a pas entièrement contentée et bien qu'amusée et distraite par le film, j'ai eu l'impression de rester sur ma faim ; ce qui est dommage quand on voit la qualité de la trame de base. J'aurais aimé quelque chose de plus logique, de plus terre à terre, de plus humain mais cette fin était malgré tout très bien. 

Pour conclure, je dirais que Love addict est un film sympathique, drôle et amusant mais dont le scénario n'est pas assez aboutie. 
Malgré tout cela, j'ai passé un super moment devant ce film et je le conseille à tous ceux qui aiment les comédies légères et sans prise de tête :) 

You May Also Like

0 commentaires