Wonder, de R.J. Palacio

by - 19:58

Editions Pocket Jeunesse
Paru le 22 Mai 2014 
Synopsis : « Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire. » August Pullman voudrait être un garçon de dix ans ordinaire. Il fait des trucs ordinaires. Il mange des glaces. Il joue sur sa DS. Il fait du vélo. Mais Auggie est loin d'être ordinaire. Lorsqu'un enfant ordinaire entre dans un square, les autres enfants ordinaires ne s'enfuient pas en hurlant. Quand un enfant est normal, les gens ne le fixent pas partout où il va. Né avec une malformation faciale, Auggie n'est jamais allé à l'école. À présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux, malgré tout ?

 Qu’en ai-je pensé ? 


Une fois n’est pas coutume, j’ai reçu Wonder grâce à un concours organisé par la Kube et par Pocket Jeunesse. J’étais vraiment impatiente car l’histoire avait vraiment l’air touchante et sympathique, et un peu de compassion n’a jamais tué personne. Je me suis donc empressée de le commencer. 

Wonder commence par nous présenter August Pullman, un petit garçon atteint d’une déformation du visage liée à une modification génétique (1 personne sur 4 millions il me semble, autant dire que c’est vraiment pas de chance). August a 11 ans et est en âge d’aller au collège et de vivre aux côtés d’autres enfants … pour la première fois de sa vie. 

J’ai été touchée par la voix d’August, qui décrit avec exactitude ses sentiments, sa perception du monde et ses inquiétudes. August, malgré son jeune âge, a une perception très crue et très réaliste du monde qui l’entoure : il parvient à percevoir les sentiments des adultes quand ils le voient pour la première voir et c’est vraiment saisissant. Aussi, même si la voix d’August porte bien le récit, j’ai été un peu gênée par le côté « enfantin » du récit et par les réactions parfois trop enfantines d’August mais je pense que cela vient du fait que je sois une adulte. 

On suit August au fil des jours alors qu’il vit sa rentrée en sixième, qu’il est jugé, moqué, mais parvient à se faire une petite place au sein de l’école. J’ai aimé le suivre, pas à pas, et j’ai trouvé que les aventures d’August étaient touchantes et vraiment sympathiques. Par la suite, on peut suivre les autres personnages, qui prennent la place du « Narrateur-August » : la maman d’August, sa soeur Via, son papa, son ami Jack Will, et son amie Summer. La diversité des personnages fait la richesse de ce roman : Wonder nous montre tout ce qui est beau, que ce soit le courage d’un enfant, l’amitié, l’amour d’une mère ou encore la bonne volonté d’un enfant. Wonder est un roman qui tire sa force de ses personnages et de la bonté d’August, qui donne tout à ceux qu’il aime

Il y a cependant une chose qui m’a énervée : le décès d’un personnage. Comme si, systématiquement, les auteurs devaient tuer un personnage pour ajouter un côté « dramatique ». La vie d’August Pullman me semble assez difficile sans qu’un décès lui soit rajouté. Ce décès, ajouté au caractère parfois trop « capricieux » du personnage principal, m’a fait passé à côté du coup de coeur car j’étais vraiment à deux doigts d’adorer ce roman. 

Wonder est un roman touchant, drôle, et qui se lit tout seul mais je pense que certains éléments sont de trop. Malgré tout, j’ai passé un bon moment à lire ce roman et August Pullman est l’un des personnages les plus courageux que je connaisse. 



You May Also Like

1 commentaires

  1. Un roman avec une très belle histoire, je réserve ma lecture de ce livre pour un peu plus tard mais il fait définitivement partie de ces livres que je veux lire. Très belle chroniques en tout cas :)

    RépondreSupprimer