Une famille parfaite, de Lisa Gardner

by - 06:00

Editions Livre de poche 
Paru en Janvier 2018 
Synopsis : Les Denbe semblaient sortir des pages des magazines glamours : un mariage modèle, une belle situation, une ravissante fille de quinze ans, une demeure somptueuse dans la banlieue chic de Boston… Une vie de rêve. Jusqu’au jour où ils disparaissent tous les trois. Pas d’effraction, pas de témoin, pas de motifs, pas de demande de rançon. Juste quelques traces de pas et des débris de cartouches de Taser sur le sol de leur maison. Pour la détective privée Tessa Leoni, l’enlèvement ne fait aucun doute. Mais que pouvait donc bien cacher une existence en apparence aussi lisse ?


Depuis quelques mois, je vois passer les romans de Lisa Gardner et je me disais, en lisant les résumés, qu’ils avaient l’air vraiment top. Alors, j’ai décidé de craquer et j’ai commencé Une Famille Parfaite. 

                                 Qu’en ai-je pensé ? 

Une famille parfaite raconte le mystère de la disparition de la famille Denbe. C’est un début fracassant, avec un mystère qui nous laisse sans voix : où sont donc passé les Denbe ? Qui aurait bien pu leur en vouloir ? Pourquoi la mère et la fille ont-elle été enlevée en plus du père ? Vengeance professionnelle ? Vengeance personnelle ? Coup monté ? Autant de questions qui ont émergé dans mon esprit au bout de quelques pages, car, soyons honnête, peu d’indices sont laissés par les ravisseurs et cette enquête devient une véritable énigme. 

On réalise très vite que la perfection de cette famille est uniquement la façade d'une famille déconstruite, qui n'est plus que liée par les liens du sang. Une multitude de secrets, de mensonges apparaissent alors et on commence à douter de chaque personnage, de chaque mot, comme si on était emporté par l'aventure, presque comme si on était à la recherche des Denbe. On découvre avec intérêt les déboires d’une mère au foyer, ceux d’une adolescente troublée par une famille tombée de haut et un père pas si parfait que cela. 

L'enquêtrice Tessa Leoni participe à cette recherche de façon surprenante : elle a un instinct incroyable. Elle voit à travers les mensonges des uns et des autres, elle lit presque dans les esprits, et son instinct policier est vraiment impressionnant. D’ailleurs, j’ai préféré les policiers et les enquêteurs du FBI aux autres personnages du roman, que j’ai trouvé parfois un peu vides, un peu plats, notamment en ce qui concerne Libby, la mère de la famille Denbe. Car ce roman est porté par un élément crucial : la soif de survie. Or, Libby est un personnage plutôt plat, qui est plus dans la complainte et dans le pathos que dans la survie et le soutien émotionnel. Malheureusement, cela a vraiment entaché ma lecture. Quant au personnage de Justin, le père de la famille Denbe, je l'ai trouvé vraiment froid et distant, presque comme s'il ne vivait pas l'aventure aux côtés du reste de sa famille, ce qui m'a beaucoup surpris mais m'a moins étonnée quand j'ai découvert tous les secrets cachés par cette famille pas si conventionnelle que ça. 

Heureusement, il y avait beaucoup de rebondissements et de plot twists qui m’ont impressionnée et laissée sur le carreau. Je n’ai pas vu la résolution finale venir et ça a été un choc. Je n’y croyais pas du tout jusqu'à ce que l'évidence se précise. La famille parfaite est un roman prenant, enthousiasmant, qui ne m'a pas laissée indifférente et que j'ai trouvé sensationnel avec une fin à la hauteur du récit et des personnages humains et que j'ai adoré ! D'ailleurs, je pense me procurer le premier tome des aventures de Tessa, car j'ai adoré ce personnage fort, fragile et déterminé à la fois. 


Un 4/5 néanmoins car en dépit d'une intrigue trépidante et des rebondissements superbes, j'ai été vraiment agacée par le personnage de Libby, et j'ai trouvé que le roman était parfois un peu long. 





You May Also Like

0 commentaires